Canon de 19 cm

posted 07/09/2012

Ce canon de 19cm tire ses origines du 19cm de la marine, modèle 1870, destiné à la défense côtière. Le 19 cm modele 1870, était une pièce d'artillerie lourde en fonte, frétée, tubée (en acier) et équipé d'une cullasse de Bange.

 

coupe
- Coupe du canon de 19 cm modèle 1870 -
cf : http://estuairegironde.net/doc/docu/thomas-artillerie-citadelle.pdf

Elle étaient à l'origine monté sur des affûts de côte à pivot central (PC), GPC ou à pivot antérieur (PA) et équipaient les fortifications le long du littorale.

Canon de 19 cm long modèle 1870 sur affût modèle 1886 PC
- Canon de 19 cm long modèle 1870 sur affût modèle 1886 PC -
http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page2819.htm

Preformances :

Le 19cm modèle 1870, de 194mm, était capable de tirer un obus de 75kg à une vitesse initiale de près de 400 m/s à une distance maximale d'environ 10 000 m à une cadence de tir approchant un coup toutes les trois à quatre minutes. Après chaque tir, le tube devait être ramené à l' horizontale pour être rechargé.

Si les performance théorique sont plus que satisfaisante, il faut hélas, dans la pratique, les revoir à la baisse. Ainsi la portée maximal de 10000m ne peut être efficace sans conduite de tir. Le taux de dispersion étant trop important et la visé bien trop imprécise, voir impossible contre des cibles mobiles. Utilisé en batteries le long des côtes leurs mission était d'interdire l'entré des ports ou les embouchures de grands fleuves (cf l'estuaire de la Gironde) aux navires ennemis (dans un couloir de tir prés defini). La porté pratique était donc ramené entre 3000 et 4000 m, mais toujours en tir courbe pour atteindre les zones les moins protégées des navires adverses. En tir tendu, l'efficacité est moindre en raison de la faible vitesse initiale du projectile.

Les modifictions approtés sur le modéle 1870-93 (dont la série fut construite entre 1896 et 1899) , apportent une nette ammeliorations . Si le nouveau modéle est capable d'envoyer un obus de 85kg à plus de 18km à une vitesse initial de 640 m/s, la doctrine d'utilisation reste quant a elle inchangé.

Politique et jeu d' aliances :

Après la défaite française, en 1871, contre la Prusse, la France se lance dans un vaste programme de réarmement et l'élaboration d'un véritable système défensif, prenant en compte aussi les frontières terrestres que maritime.
Le Canon de 19cm tire ses origines de ce programme (comme de nombreuse autre piece de tout calibre). Peu onéreux il semble apporter toute satisfaction. Mais avec l’évolution rapide la métallurgie et de l'artillerie, le dispositif prévue est totalement dépassé en 1900. Et lorsque la guerre éclate le système apparaît déjà comme totalement dépassé. Fort heureusement pour la France, son littorale (métropolitain et sur les autres territoires), par le jeu des alliances, semble d'emblait hors d'atteinte de l'adversaire.

Si le littorale français semble hors de danger, la guerre se révèle prendre des proportions inattendu. Alors qu'elle devait être finie en quelque mois, après des batailles des mouvements rapides,  la guerre se prolonge dans une guerre de position où les tranchées  gagnent chaque jour en profondeur.
Mal préparer à ces conditions et devant un besoin en pièce lourde à longue porté, les fort du littorale sont dés 1915 peu a peu désarmé et leurs pièces d'artillerie sont mises à la disposition de l'armée, qui si elle n'avait pas prévu l'ampleur des besoins n'avait pas totalement abandonnée l'idée de l'artillerie à longue porté.
Rapidement pièces de marine des différentes fortifications côtière viennent équiper les unités  de l'artillerie lourde à longue porté de l'armée, dont la nouvelle ALVF.

1914-1918 peniches armée

Si la marine se voit ainsi déposséder des ces pièce, elle garde par contre la main mise sur les canons équipant les différente péniches, pour finalement reprendre sous son commandement l'ALVF en 1917.
Utilisé en batterie contre des position fixe et profitant enfin d'une variable assistance pour le tire a longue distance (reconnaissance aérien, ballon captif, chaine de renseignement et de commandement) les 19 cm peuvent enfin exprimer tout leur potentiel.

Menu canon 19cm

CANON 19cm
affût Schneider

- Les origines
- Dans les Balkans
- Campagne de 1915
- Verdun 1916
- 1917
- 1918

Autres liens

Canon de marine
Canon de 19 cm
Les différents type d'affût

Sources