SMS Emden

S.M.S Emden


Croisière de l'Emden

Lorsque la guerre éclate l'Emden faisait partie de l'escadre de Chine.
Commandé par le Capitaine de vaisseau Karl von Müller, il réalise l'une des campagne les plus audacieuses en coulant pas moins de 23 navires alliés.
.

Camouflé en croiseur britannique, c'est grâce à l'ajout d'une quatrième cheminée fictive que von Müller put s'approcher de ses cibles sans attirer l'attention et les surprendre.

EmdenArmé de 10 canons à tir rapide et filant à 25 nœuds l'Emden était capable de rattraper n'importe quel navire marchand, mais il n'était pas à l'abri des puissants croiseurs britanniques.
Voir fiche technique

Stationné en Asie, il faisait partie de l'Escadre de Chine commandée par l'amiral von Spee. Dès la déclaration de la guerre von Spee sait qu'il ne pourra tenir sa position, ni protéger les comptoirs et autres colonies allemandes qui s'étendent de la Chine au Pacifique (archipels des Marianes et des Carolines, la Nouvelle Guinnée allemande...).troupes britannique et japonaise débarquant à Tsingtao
Coupés des ravitaillements et des centres de production, ces territoires sont virtuellement perdu avant qu'un seul coup de feu ne soit tiré. Bien sûr certains vont se défendre avec héroïsme (comme à Tsingtao).

La stratégie de von Spee est simple, durer et retenir un maximum de moyens contre lui, même si sa propre fin ne laisse aucun doute à ses yeux.
Il va donc séparer ses forces, d'un coté il prend ses plus grosses unités (avec elle le Dresden, sister-ship de l'Emden) et fonce vers l'Est et le Cap Horn pour rejoindre l'Atlantique. De l'autre il envoi l'Emden vers l'Ouest, vers l'océan Indien pour bousculer le trafic maritime allié.

routeLa croisière solitaire de l'Emden et de son équipage commença le 10 septembre 1914, entre l'Inde et Ceylan, avec l'arraisonnement et le sabordage de sa première victime : un cargo britannique de 3400 tonneaux, le premier d'une longue liste. L'Emden commence les opérations de manière retentissante, dans la semaine qui suit il coule pas moins de six navires britanniques. En un mois, un total onze navires disparaîtront (ce qui représente près de 50 000 tonnes).
Les britanniques réagissent promptement et envoient leurs croiseurs pour l'intercepter et le détruire. En tout ce n'est pas moins de quatorze bâtiments alliés qui sillonnent l'Océan Indien, ce qui se rapproche à peu de chose près à trouver une aiguille dans une botte de foin sans aide du radar ni reconnaissance aérienne.

réservoir de Mandras en feuAlors que les britanniques sont déjà sur sa trace, et après avoir coulé plusieurs navires marchands dans le golfe du Bengale, il se présente le 22 septembre devant le port de Madras et bombarde le dépôt de pétrole, détruisant ainsi deux réservoirs.

Mais le piège commence à se refermer, les croiseurs alliés sont rapides, et surtout ils coordonnent leur action. A chaque coup d'éclat de von Müller, ils s'en rapprochent d'autant plus.

 




Document sans titre

SMS Emden menu

 

logo
S.M.S
EMDEN

 

Croisiere de l'Emden
Raid sur Penang
La fin
105mm
Fiche technique
Video
Sources et Liens

 

Autres liens

HMS Sydney

- top -