LzDream

Les zeppelins de série r

 28/10/2015 

Zeppelin de série R
Les Super Zeppelin
Class L30

zeppelin de type R : super zeppelin

Les "Supers Zeppelins" marquent assurément un tournant technologique dans la construction des dirigeables. Mais il est aussi le résultat de l’étude des premiers mois de campagne contre l'Angleterre durant l'année 1915. L'étude commence dès avril 1915. La firme Zeppelin, à la demande de l'Armée et de la Marine, travail sur un dirigeable capable de franchir les barrages de DCA et de se défendre contre des avions. Le projet est ambitieux et doit répondre à certaines exigences, comme pouvoir rentrer dans les hangars existant sans qu'il y ait besoin d'en reconstruire de nouveaux (certains seront simplement rallongé, mais limiteront la largeur et la hauteur du dirigeables).

Une collaboration forcée, mais bénéfique.

La révolution des "Super Zeppelins" est peut être la où on ne la voit pas. L'armée et la marine poussent les deux constructeurs de dirigeable Schütte-Lanz et Zeppelin à collaborer. Cette collaboration, est loin d'être inintéressante pour les deux constructeurs. Si la marine avait déjà une préférence avouée pour les dirigeables zeppelins, en raison de leur structure en duralumin, jugé plus résistante et plus fiable que le bois utilisé par Schütte-Lanz, qui "supporte très mal le climat marin et l’humidité fréquente régnant sur les bases d’aérostats de la mer du Nord" . (cf http://www.histoquiz-contemporain.com).

Schütte-Lanz a réalisé de nombreuses innovations dans le domaine du dirigeable rigide. Et certaines idées sont déjà reprises par Zeppelin sur ses propres dirigeables. Comme la dérive cruciforme par exemple. Cette fois-ci ce sont les nacelles latérales qui vont être reprise et l'aérodynamisme (l’aérodynamisme est particulièrement soigné sur les dirigeables Schütte-Lanz., et cela dès le début avec le SL1 en 1911)

En contre partie Schütte-Lanz apprendra des techniques de travail de Zeppelin, et aurait dû utiliser par la suite le duralumin et des tubes en aluminium pour ses futurs dirigeables. Mais c’est un marché de dupe. La marine continuera à bouder ses dirigeables. Avec l'abandon, en 1917, par l'Armée des dirigeable au profit des l'aviation de bombardement, Schütte-Lanz perd son unique client. Et contrairement à Zeppelin, la firme n'a aucun autre débouché. La firme Schütte-Lanz ne survivra pas cette mis à l’écart. Privé de fond et de débouché c'est la faillite assurée. les Schütte-Lanz encore en service sont rejetés par la marine, ou abandonnés sur les lignes de montages. Nombreux seront ceux qui finiront ferraillés.

La firme disparaitra après-guerre non sans avoir proposé plusieurs projets de dirigeables transatlantique. En 1926, elle est même en compétition avec Goodyear-Zeppelin pour le projet de dirigeable américain : les future USS Akron (ZRS-4) et l'USS Macon (ZRS-5). Mais aucun projet n’aboutira.

Super Zeppelin, une différence de taille.

Beaucoup plus grand que ses prédécesseurs, les Super Zeppelins mesuraient vingt mètre de plus que les zeppelins de la série Q et étaient propulsé par six moteur Maybach HS-Lu de 240 ch au lieu de quatre. Une nacelle motrice, complètement carénée, était disposé sur chaque flanc du dirigeable. Chacune de ces nacelles emportaient un moteur qui entraînait une hélice propulsive. Un autre moteur était installé dans la nacelle de commandement et les trois derniers prenaient place dans la nacelle arrière. (Avec trois hélices, une en direct et deux par transmission).

Lz113 super zeppelin
Le LZ113 de l'armée (Lz83)
On y voit clairement la disposition des nouvelle nacelles moteur et la nacelle arrière avec ses trois hélices

Comme nous l'avons vu, sa structure est complètement revue. La quille est élargie et renforcé ainsi que les sections transversales. Pour les longerons, on passe ainsi à treize au lieu de dix-neuf de la série P, en contre partie douze longerons intermédiaires plus léger sont disposés entre chaque. L'espace entre deux anneaux principaux reste de 10m.
Le haubanage par câble d'acier a été amélioré et densifié. Il est toujours présent au niveau des anneaux principaux, mais également dans l'axe longitudinal du dirigeable.

L31
Second zeppelin de série r, le L31 ( lz72)

Notons qu'à partir du L34 (cinquième dirigeable de la série R) l'utilisation d'un nouveau revêtement pour l'enveloppe externe imperméabilisée et les ballonnets d'hydrogène, issue de la recherche Schütte-Lanz.

Ludwig_Durr
Ludwig Dürr est l' ingénieur en chef de l'équipe de Zeppelin.
poste qu'il occupa dès le début de l'aventure Zeppelin avec le Lz1

Toute ces modifications et nouveautés apportées à la série R, prendront énormément de temps à l’équipe de Dürr. Une année s'est passée entre les premiers plans (avril 1915) et le lancement du L30 en mai 1916. Mais à cela rien d'étonnant, pour la série P il avait fallu prés de neuf mois (août 1914-avril 1915). On ne peut comparer aux deux mois passés sur la série Q (octobre à décembre 1915), qui n’est qu’une amélioration de la série P.

Les zeppelins de Type R, étaient les premiers zeppelins capables de voler à une altitude de 4000 m (il devait ainsi passer au dessus des défenses alliées, barrages de DCA et ballons captifs compris) et d'atteindre cette altitude bien plus vite que n'importe quel avion (lors de manouvre d'urgence en larguant du lest). Si le combat était inévitable, le dirigeable devait être capable de repousser son agresseur avec l'aide d'une dizaine de mitrailleuse tirant tout azimut.

C'est avec les zeppelins de Type R que le terme "Super Zeppelin" apparaît, terme purement anglais. Pour zeppelin, ce sera simplement « Zeppelin de série R » . Mais eux non plus ne se trompent pas sur la valeur de ces nouveaux dirigeables. C’est une nouvelle génération qui n’a rien à voir avec ses prédécesseurs.

Zeppelin de classe L30 "Super Zeppelin"
série R

Etude : commencé en Avril 1915
Premier vol de la série : 29 mai 1916
Nombre de dirigeable construit : 17
Longueur :198 m
Largeur : 23.9 m
Espace entre anneaux principaux 10m
Nombre de longerons principaux : 13
et 12 intermédiaires
Motorisation : 6 moteurs Maybach HS-Lu de 240 cv
6 hélices Lorenzen
contenance en hydrogène : 55 500 m3
vitesse maximum 103 km/h
Plafond 4 000m
(Static ceiling) : 3 900m
Carburant : 6 250 kg
Autonomie 7 400km
Charge à vide : 31 400 t
Charge utile : 32 400 t
Charge utiles 63 800 t
Equipage : 17 hommes

table

Le L30, le premier zeppelin de classe R
à l'entrée du hangar de construction à Friederichshafen.
Il sera commandé par le célèbre Harry Von Buttlar, qui effectuera son premier vol le 28 Mai 1916.

Liste des zeppelins de série R


constructeur
code
opérationnelle
premier
vol
dernier
vol
nb de
vol
Notes
Lz62 L30 28/5/1916 16/07/1920 115 ferraillé en 1920
Lz72 L31 12/07/1916 02/10/1916 19 Descendu à Potter Bar par le RFC
Lz74 L32 4/8/1916 24/09/1916 13 Descendu près de Billericay par le RFC
Lz75 L37 9/11/16 aout 1920 45 Remis au japon
Lz76 L33 3/8/1916 24/09/1916 10 Forcé a atterrir à Little Wigborough
Lz78 L34 22/9/1916 28/11/1916 11 Descendu West Hartlepool par le RFC
Lz79 L41 15/1/1917 23/06/1919 54 Sabordé par son équipage,
mais remis au Japon le 11/07/1919
Lz80 L35 12/10/1916 septembre 1918 98 Sabordé le 23/06/1919
Lz82 L36 1/11/1916 07/02/17 20 Perdu lors d' un atterrisage forcé
Lz83 LZ113 22/2/1917 08/10/1920   Remis à la France
Lz84 L38 22/11/1916 29/12/1916 10 Détruit lors d'un atterrissage forcé en Russie.
Lz85 L45 02/04/1917 20/10/1917 27 Atterrissage forcé en France
Lz86 L39 11/12/1916 17/03/1917 24 Descendu par la DCA en france
Lz87 L47 11/15/1917 5/01/1917 44 Detruit dans son hangar à Ahlhorn
Lz88 L40 03/05/1917 17/06/1917 30 Detruit lors d'un atterrissage forcé
Lz89 L50 09/06/1917 20/10/1917 19 Perdu en Méditerranée
Lz90 LZ120 31/01/17 25/12/1920 28+ Sur le front de la Baltique, il effectua un vol record de 101h
Remis à l'italie le 25/12/1920.
Il prendra le nom de "Ausonia" et sera démantelé en juin 1921

Zeppelin produira 17 dirigeable de type R.

Face à une aviation toujours plus puissante

Malgré un meilleur armement, (ajout d’un poste de mitrailleur derrière la dérive) et de meilleurs performances, les dirigeables de série R n'étaient pas à l'abri des chasseurs ni de la DCA. Son plafond de 4000m ne le mettait pas l’abri face aux chasseurs de nouvelles générations comme les chasseurs Sopwith Pup, et plus tard des Sopwith Camel et autre SE5 qui sont capable de dépasser 5000m de plafond.
En revanche les Super Zeppelin étaient capable de monter à une vitesse vertigineuse. Bien plus vite que n’importe quel avion ; avec un taux de montée moyen de 7 m/s à 10m/s ; alors qu’un Sopwith Pup à un taux de monté de 3 à 4 m/s. et 1 à 1.5m/s pour un RE8). Soulignons enfin que se taux pour un avion n’est pas constant. Il se réduit avec l’altitude.

Un Sopwith Pup, s'il possède une vitesse maximum à l’horizontal de 180 km/m au niveau de la mer, et un plafond maximum de 5600m. Il lui faudra 14 minutes pour atteindre 3050m et 35 minutes pour atteindre 4910 m. Mais la Home Defense est essentiellement composé d’avion de seconde ligne. Comme le RE8 ou le BE2. Les performances sont beaucoup moins flatteuses.

BE2
BE12
RE8
montée à 6500 pied (1980m ) en 23min 53sec  1,500 m en  11 minutes Montée à 1,980 m : 21 min
montée à 3048m en  53 min   à 3000m environ 50 min
Plafond 3800   Plafond 4115 m


Pour les dirigeables il était alors toujours possible de surprendre son adversaire par une montée en urgence. Mais la meilleure des techniques était de profiter de l’obscurité et du manteau nuageux pour se camoufler et éviter toute mauvaise rencontre.
Si la Home Defense n'était pas toujours aussi bien équipé. Longtemps elle gardera ses BE12 (dont le plafond ne dépasse pas les 3800m) et des RE8 capable d'atteindre les 4200m mais avec un taux de montée exaspérément long.

cf voir la dotation du squadron 50 de la Home Defense. L'une des unités qui s'illustra contre les zeppelin avec le Squadron 39.
http://en.wikipedia.org/wiki/No._50_Squadron_RAF
http://en.wikipedia.org/wiki/No._39_Squadron_RAF

Bien que moins rapide que les chasseurs de nouvelle génération, le danger qu'il représentait n'est pas négligeable. Bien utilisé, avec un système d'alerte rapide et qui avec le temps ne cessera de s'améliorer autant par sa rapidité que par les informations fournies (cap, altitude, nombre d'intrus etc...). des RE8 et des BE12 positionnés à 4000m pouvaient ainsi surprendre les dirigeables par le haut avant que ceux-ci n'aient détecté leurs présences.

Pour réussir une tel interception il fallait disposer d’un excellent system de détection. Et c’est précisément la dessus que travaillèrent les britanniques au cours des années 1915 et 1916. Toute la Royal Navy était mobilisé dans cette lutte. Les patrouilles de destroyers et les sous-marins devaient prévenir tout mouvement de zeppelins au dessus de la mer du Nord. A ce moment les dirigeables évoluaient encore de jour et généralement à une altitude basse (pour ménager l’organisme des équipages des prochaines heures à hautes altitudes). Ce n’est que prés des côtes, à la tomber de la nuit, que les dirigeables prenaient de l’altitude. C’était alors le meilleur moment pour les intercepter. Les pilotes de chasse profitant encore des dernières lueurs du jours, et , si l’alerte avait était donnée à temps, de l’altitude pour fondre sur leur proie.

Dans ce cas l’armement défensif des dirigeables ne réussissait généralement pas à repousser les assauts des avions alliés. (d'autant qu'une passe pouvait suffire). Leur enveloppe ne les protégeait nullement contre les balles incendiaires qui enflammaient l’hydrogène de manière aussi facile que meurtrière.

Au final, et malgré des progrès certains au niveau du plafond, de l’armement, que de la charge offensive, les super zeppelins ne font pas le poids face à l'aviation qui va littéralement faire fondre leur effectif. En réalité, la mise au point trop longue de la série R sera en partie responsable de son échec. Répondant à un cahier des changes défini au printemps 1915, alors que les avions n’était équipés ni de mitrailleuses synchronisées, ni de balles incendiaires.
Apres les pertes de 1916, conscient que ce duel avion contre dirigeable ne pouvait tourner à l'avantage de ces derniers, Zeppelin met au point une nouvelle famille de dirigeables : les grimpeurs. Plus qu'une série, elle représente l'ultime développement des zeppelins au cours de la guerre, et une nouvelle philosophie d’engagement.

 

plan zeppelin type R
Le L32
http://www.arizonamodels.com/

Évolution de la série R

les différentes nacelles dans leurs configuration d'origines : 6 moteurs / 6 hélices

nacelle gondola zeppelin Rnacelle gondola zeppelin type R

Sources : http://www.luftschiffwaffe.de/

Alors que faire des zeppelins encore en service ou en cours de construction : les alléger

Tout commence à partir de Mai 1917, les zeppelin de Type R, encore en service ou en cours d'achevement, vont connaitres plusieurs évolutions,

La première est la mise en place d'une nouvelle nacelle arrière, plus aérodynamique, qui voit la suppression du moteur arrière (et de son hélice) on passe ainsi de 6 moteurs à 5 (avec 5 hélices).

zeppelin L47 equipe de  5 moteurs

- Le L47 sur le terrain d'Ahlhorn. il sera incendié dans le hangar I le 5 janvier 1918. -
- On peut observer l'absence d' hélice au bout de la nacelle arrière (par contre on voit distinctement l'armature portant sur l' hélice sur le flanc bâbord) -

la seconde voit la possibilité de faire tourner toutes les hélices dans les deux sens (facilitant grandement les manoeuvres d'approche) a l'aide d'un systeme d' embrayage. Enfin l'armement va être considérablement réduit (comme le montre le rapport des autorité francaise a la suite de crash du L45)

Ces différentes évolution reprennent en fin de compte les travaux déjà en cour sur la nouvelles série S mis en service en février de la même année et concerne les zeppelins de la marines
L35, L36, L39 L40 L41 L45 et L47

Notons que L42 et L43 sont du type S, que le L44 du type T et les L48 et 49 sont du type U

Quant au dernier zeppelin le L50, qui effectuera son premier vol le 9 juin 1917, il sera équipé des mêmes nacelles en forme de goutte d'eau que le L48 (on voit ainsi disparaître les deux hélices qui flanquaient l' enveloppe au niveau de la nacelle arrière), réduisant le nombre de ses moteurs à 4.

zeppelin L50

- le L50 (zeppelin de type R) avec ses nacelle du meme type que le L48 (du type U) -

 

Sources :
http://www.zeppelin-museum.dk/D/german/historie/l-30/l-30.html
http://www.arizonamodels.com/
http://www.youtube.com/watch?v=gYcuOLVeK10
http://img67.imageshack.us/img67/527/016zp1.jpg
http://img225.imageshack.us/i/015ak8.jpg/

http://www.histoquiz-contemporain.com/accueil.htm
http://www.techno-science.net/?onglet=articles&article=22&page=7

sur le les avions Sopwith
http://www.aviation-history.com/sopwith/camel.htm
http://www.aviation-history.com/sopwith/pup.htm

RAF RE8
http://en.wikipedia.org/wiki/Royal_Aircraft_Factory_R.E.8


© 2000 - 2015 LzDream.net | mail : contact@lzdream.net