LzDream

Les zeppelins de série p

 02/09/2012 

Les zeppelins de série p
Class L10

zeppelin type P, class L10

Produits pour la marine et l'armée, les zeppelins de série P sont mis en service dés avril 1915 avec la livraison à l'armée allemande le 3 avril 1915 du LZ38 (lz38) (premier zeppelin à bombarder Londres).

Véritable cheval de bataille des l'années 1915 - 1916, la série P, est présente sur tout les fronts, comme peut l'illustrer le LZ85(lz55). La production continuera jusqu'en février 1916 avec 22 unités construites.

Caractéristiques des zeppelins de sérié P

Zeppelin de Type p
22 exemplaires.
Début de conception : Août 1914
Premiere vol de la série : 3 avril 1915
Longueur : 163,5 m
Largeur : 18,7 m
Volume : 31 900 m3
Espace entre les annaux principaux : 10 m
Nombre de longerons principaux : 19
Nombre de ballonnets : 15
Motorisation : 4 moteurs de 210hp Maybach C-X six cylindres en ligne
vitesse maximum : 96 km/h
Plafond : 3 500m
(Static ceiling : 2 800m)
Autonomie : 4300 kmà 90km/h ( 55,72 mph)
Poids à vide : 20 800 kg
Charges utiles maximum : 16 200kg
Poids maximum :37 000kg
Equipage : 18 hommes

Plus performantes que les générations précédentes, les séries N et O (produites en très petite série peuvent être considérées comme des prototypes), la série P profite des nombreuses améliorations mises en place sur ces deux séries.
Parmi ces améliorations, notons l'adjonction d'un quatrième moteur, (aux lieux de trois sur la série O). Les nacelles fermées (tout comme sur les modèles de série O, mais pas sur les séries "m") apportent un réel confort aux équipages. Redessinée, la nacelle de commandement emporte un moteur couplé à une hélice propulsive. La nacelle moteur arrière voit la même évolution supprimant ainsi le poste du mitrailleur arrière est supprimé. Les deux autres moteurs entraînent chacun une hélice sur chaque flanc du dirigeable via des arbres de transmission.

moteur

Nacelle Moteur.

Photo prise de la nacelle motrice depuis la nacelle de commandement.
Notons les trois radiateurs, un par moteur, et le système d'arbre de transmission pour l’hélice (visible sur l'agrandissement)

 

Plus long, la série P emporte un plus grand volume d'hydrogène. Comparativement à la série O et N, on passe de 24900m3 à 31600m3 augmentant d’autant la charge utile du dirigeable.
L’augmentation de la charge utile peut se traduire par l’augmentation de la charge offensive en bombes, et en carburant. Les deux pouvant varier suivant les missions On passe ainsi d'une autonomie de 2800 km / 3300km (suivant les sources pour la série O) à 4300 km pour la P. Notons que ces chiffres ne sont pas d'une rigueur absolue, les performances dépendent essentiellement des aléas météorologiques.

lz74
Le zeppelin de l'armée, le LZ74 (Lz44) sur le terrain de Löwenthal, lors de ses premiers vols.

Chaque zeppelin est un peu unique, chacun à ses petites différences au niveau de sa réalisation. Suivant son lieu de production, des corrections et autres modifications qui ont cours lors de la production et après sa mise en service. Parfois anodines ces modifications peuvent être parfois importantes.
La première modification majeur intervient sur le dixième zeppelin de série P. Le L15 (Lz48) recevra les premiers moteurs Maybach HLSu de 240hp remplaçant les C-X 210hp du même constructeur, (les 4 moteurs totalisant 960 Hp contre 840Hp anciennement).

La seconde modification majeure sera pour les zeppelins encore en service un allongement de 15 m pour les mettre au standard de la série Q. (à l'instar du LZ81 (Lz51) .

Notons également que les LZ 74 (Lz44) et L13 (Lz45), ont une capacité légèrement moindre en hydrogène, 31600 m3 au lieu des 31900 m3 prévus (série P) et 35900 m3de la série Q.

Chaque zeppelin est un peu unique, chacun à ces petites différences au niveau de sa réalisation. Suivant son lieu de production, des corrections et autres modifications qui ont cours lors de la production et après sa mise en service. Parfois anodines ces modifications peuvent être parfois importantes.

Plan du L10

 



Liste des zeppelin de type P

Numero constructeur
code tactique / operationel
premier vol
dernier vol
nb de vols
notes
03/04/1915
07/06/1915
detruit dans son hangar lors d'un bomardement aerien le 07/06/1915 à Evére
13/05/1915
03/09/1915
28
Détruit en vol, par un orage
07/06/1915
25/04/1917
394
ferraillé
15/06/1915
16/02/1917
ferraillé 23/06/1919
21/06/1915
10/08/1915
14
touché par la DCA, il prendra feu lors de l' opération de démantèlement
08/07/1915
08/10/1915
2 raids de bombardement
le Lz44 percutera une basse montagne
23/07/1915
30/04/1917
159
ferraillé
09/08/1915
23/06/1919
526
ferraillé le 23/06/1919
24/08/1915
21/02/1916
descendu par la DCA le 21/02/1916
09/09/1915
01/04/1916
36
descendu par un chasseur
02/08/1915
30/01/1916
descendu par un chasseur
23/09/1915
19/10/1917
235
Détruit à l'atterrissage
Lz51 **
07/10/1915
03/03/1916**

27/09/1916
descendu par la DCA
03/11/1915
17/11/1915
4
detruit dans son hangar lors d'un incendie accidentel
20/10/1915
28/12/1916
73
detruit lors d'un incendie
27/11/1915
02/02/1916
14
descendu par la DCA
12/09/1915
05/05/1916
descendu par la DCA
Lz56 **
10/10/1915
21/01/1916**

04/09/1916
s' écrasé à l'atterrissage.
06/12/1915
01/05/1916**

28/07/1917
ferraillé
14/11/1915
03/02/1916**

15/09/1917
61
ferraillé
01/01/1916
29/04/1916**

07/11/1916
détruit par lors d'une tempête
23/02/1916
18/04/1916**

juillet 1917
ferraillé

** A partir du LZ81 (nc Lz51) les dirigeables de série P seront régulièrement modifier au niveau de la structure pour être allongé, (une mise au standard de la série Q) leur permettant d'obtenir un plus grand rayon d'action et augmenter leurs charges offensive. L’opération commencera dès janvier 1916, avec le LZ86 (Lz56) qui effectuera son premier vol dans cette configuration le 21 janvier 1916.

Ce type mise à niveau n'est pas une exception, de nombreux dirigeable vont ainsi évolué au cours de leur carriere. Le L3 par exemple verra sa dérive évoluer en fin d'année 1914. Le L50 (Lz89) changeant de nacelles.

- top -

En opération

Comme chaque série ou type, la série P à sa propre histoire. Nous avons vu le coté technique avec ses différentes évolutions. La série P est particulière pour plusieurs raisons. La première est de l'ordre symbolique et historique, puisqu'en inaugurant les bombardements sur Londres, elle lance la première véritable campagne de bombardement stratégique de l'histoire. La secondes se situe surtout au niveau des statistiques. C'est en effet la série la plus construite avec 22 unités. Certains battront des records de longévité, comme par exemple le L14, qui effectuera pas moins de 526 vols. Ils effectueront le plus grand nombre de raids sur les îles britannique (riens qu'a eux seul, ils participe à 40% des raids sur Londres).

Alors pourquoi de tel résultats.
Techniquement il est vrai que la série P innove dans de nombreux domaines, si on la compare à la série m. Mais elle profite également d'une volonté politique et stratégique. Entre février et mars 1915, l'Empereur Guillaume II autorise en parallèle avec la guerre sous marine les raids sur Londres (même si certaines limites sont encore imposées). Ce qui peut d'une part expliquer les premières historiques comme le bombardement de Londres.

Pour les britannique les premiers mois de cette campagne aérienne les laissent dans un premier temps dans l'incapacité de répondre efficacement. Il faudra attendre la fin de l'année et le remaniement de la défense antiaérienne et la création de la Home Defense pour voir apparaitre un système de défense efficace. Ce système sera pleinement efficace en 1916. Cela n'empêchera pas les britanniques de réaliser quelques beaux coups (comme la destruction du LZ37).

Les zeppelins de la série P en 1915, vont donc profiter de ces deux éléments : premièrement des dirigeables techniquement supérieur à la série m, qui peuvent atteindre l'Angleterre et la bombarder, et deuxièmement la relative impunité dûe à l'impréparation du système de défense britannique.

Durant cette campagne les allemands vont aussi en profiter pour peaufiner leur technique de bombardement. Que ce soit par les systèmes de visée, de larguage, de navigation avec l'adoption par exemple de la radio navigation (radio compas) déjà testé sur le L3 au début de la guerre, mais qui sera cette fois de série.

L'année 1915 va donc servir de test pour les deux belligérants. Si au début les dirigeables semblent l'emporter en frappant les agglomérations en toute impunité, la balance va progressivement pencher de l'autre côté au cours de l'année. (Et ce même si les pertes en dirigeables sont faibles du fait de l'ennemi cf : liste des pertes).

Pour 1916, et la prochaine campagne contre l'Angleterre Zeppelin programme un nouveau dirigeable, le "Super Zeppelin". L’étude débute dès avril 1915. Plus grand d'une vingtaine de mètre, propulsé par six moteurs, il devait voler au dessus des barrages de DCA, et être capable de repousser n'importe quel avion avec un armement de 10 mitrailleuses. Mais ce Super Zeppelin ne pourra être en service avant le printemps 1916. En attendant Zeppelin sera dans l'obligation de trouver un successeur à la série p. Ce successeur (la série Q) ne sera qu’un pis-aller qui peut être résumé à une série P allongé, et sans révolution particulière.

Thornycroft J type Lorry
L 'une des réponses au dirigeable : la DCA mobile.

Thornycroft J type Lorry
Imperial War Museum

© 2000 - 2012 LzDream.net | mail : contact@lzdream.net