9. Fin de l'offenssive.


Le 7 août, un chalutier repère les restes du L70, et les remorque rapidement  vers des hauts-fonds où ils pouvaient attendre le moment d'être récupérés. Les opérations récupération durèrent près de trois semaines, et le matériel remonté fut amené sur la plage d'Immingham. De la masse de métal tordu, les Britanniques retirèrent les corps d'un grand nombre des membres de l'équipage, dont Peter Strasser. Dans ses vêtements, les enquêteurs trouvèrent des documents y compris quelques registres de codes de la marine. Paradoxalement, les corps ne portaient aucune blessure apparente, comme si la chute ne les avait affectés en rien.

récuperation zeppelin

En Allemagne, les autorités militaires ne rendirent pas publique tout de suite la nouvelle de la mort de Strasser et de son équipage, car elles n'avaient pas la certitude de sa mort. Cette prudence officielle n'empêcha pas les journaux de publier des notices biographiques résumant : " la vie de ce grand aviateur, et marin".
Tous étaient  unanimes pour souligner les qualités humaines de Peter Strasser, qui avait été capable non seulement de faire avancer la technique des dirigeables, mais aussi de partager la vie de ses hommes.

La mort de Strasser met définitivement fin à l'offensive des dirigeables contre l'Angleterre (les dirigeables allemands ne seront utilisés uniquement pour la reconnaissance et la surveillance). Strasser avait poussé ses dirigeables au delà de leurs limites, bien qu'il eu été clair que l'aviation avait pris l'avantage dès 1915, Strasser avant de  disparaitre avait était témoin des dernières évolutions de l'aviation avec l'arrivé des premiers porte-avions. Si le raid sur Cuxhaven avait échoué en 1914, le premier raid lancé depuis un porte-avion sur la base de Tønder en juillet 1918 fut une réussite. Signe que le temps des dirigeables était définitivement terminé.

 

 
- top -