Document sans titre

germanyNacelle du Zeppelin LZ113
exposée au Musée de l'Air du Bourget


Historique

 

Construit à Straaken en 1917 pour le compte de l'Armée, le LZ113, (ou Lz 83 d'après le numéro de série du constructeurs ) effectua son premier vol le 22 février de la même année.  Commander par l'Oberleutnant Weidling, le LZ113 eu une longue carrière opérationnel.  Il participa tout d'abord aux raids sur Londres conjointement avec les éléments de la Marine. 

Mais dés 1916, la suprématie de l'avion ne fait plus de doute dans certains esprits de l'Armée. Pour elle il est claire que les zeppelins sont dépassés.
1917 voit apparaître les premières unités de bombardiers à long rayon d'action (Gotha et Fridrichshafen) capable de bombarder l'agglomération Londonienne. Pour les zeppelins de l'Armée, c'est la fin d'une époque. Il vont toutefois continuer leur opérations avec la Marine, mais progressivement il vont être reléguer dans un rôle beaucoup plus calme de la reconnaissance à longue distance. Tache qu'effectura de plus en plus fréquemment le LZ113 et ceci jusqu'à la fin de la guerre.

Zeppelin ne fournira plus aucun dirigeable à l' armée. Ce dernier livré sera le LZ120 (Lz 90 pour le constructeur du type R), qui effectuera son premier vol le 31 janvier 1917. ( il sera remis à l' Italie après guerre.)

Moteur de 400 ch Maybach d'une nacelle moteur du LZ126

Le LZ113, et donc un zeppelin du type R, si ce n'est un "grimpeur", comme le Type S, c'est déjà un géant; un "Super Zeppelin",qui accuse quand même des dimensions plus que respectable. Long de 198m et d'un maître bau de 24m (largeur maximum), d'un volume de 50.000 m3 et d'une charge utile de 29 T....(ne pas confondre avec la charge offensive), dans ces 29 T, il nous faut  compter le leste, l'équipage, l'armement, les  munitions,  et le carburant nécessaire au bon fonctionnement des 6 moteurs Maybach de 240 ch.
Ainsi motorisé il pouvait friser les 60 Km/h en vitesse de croisière. (Vitesse maximum : 100km/h).

Avec un plafond maximum d'environ 5000m,  le LZ113 n'est pas a l'abris du système de défense des britanniques. Les chasseurs averties par un système de détection toujours plus efficace, peuvent atteindre cette altitude en un temps record et intercepter l'intrus. Il faut aussi noter que la vitesse des zeppelins falicite un peu l'affaire.
L'Armée en est conscient aussi lance t'elle ces zeppelins dans la reconnaissance à longue distance, pour le compte de la Marine par exemple, ou sur le front de l'est où les risques sont moindre. La reconnaissance à longue distance (même si c'est un rôle moins honorifique que le bombardement) sera la principale mission des zeppelins durant la guerre, rôle dans lequel ils excelleront par ailleurs.

Le LZ113 échappera donc aux chasseurs et autres tempêtes. Et même à celle d'apres guerre. La révolution Bolcheviques et Spartakistes, éclate dans toute l'allemagne, l'armée intervient pour rétablir l'ordre d'une manière musclé (notons que dans l'esprit des allemands de l'époque, ce n'est pas l'armée qui a été vaincu, mais l'arrière qui à abandonné la lutte sous l'effet des privations et des agitateurs). La république de Weimar est proclamé, et la paix semble reprendre ses droits.

C'est dans cet paix irréaliste que la  DELAG ressort de l'oublie et avec elle le LZ113, Eckener qui en est le directeur commence à oeuvrer pour recréer la compagnie aérienne digne de son illustre passé. Le 24 août la ligne Friedrichshafen-Berlin est inaugurée par le Lz120 "Bodensee", premier  dirigeable commercial construit après la guerre.

le Bodensee arrivant a Friedrichshafen

Le Bodensee (n/c Lz 120) arrivant à Friedrichshafen, on retrouve la structure classique des zeppelins commerciaux avec cette grande nacelle pour les passagers collée à l'enveloppe du dirigeable. Le Bodensee sera remi à l'Italie en 1921, comme l'avait été le LZ120(Lz90) en 1920.

Mais ce renouveau agace les Alliées qui mirent vite fin aux activité de la DELAG. Tout les dirigeables rigides allemand furent, comme le stipule le traité de Versailles, partagés entre les nations victorieuses au titre de dommage de guerre.

Ainsi que le LZ113(Lz83) sera cédé à la france, à Maubeuge en juillet 1920, avec deux autres dirigeables. Le Lz121 Nordstern futur Méditerranée (assurera un service intensif dans la Marine Nationale) et le Lz114 (immatriculé L72 par la Marine allemande) qui deviendra le Dixmude, et qui disparaîtra de manière tragiquement en Méditerranée le 21 décembre 1923 lors d' un orage. Quant au LZ113, lui ne volera jamais plus. Démonté il servira dans un premier temps à des essais statiques de résistance, et sera très vite versé au domaine.

lz113 menu

logo zeppelin

  • LZ113 : Nacelle exposée au Bourget

Galerie Photo
Bref historique


Fiche technique

 

  • liens externes

mae

Document sans titre
Document sans titre