une belle débâcle Document sans titre
logo 19 octobre 1917

Raid sur l'Angleterre du 19 octobre 1917
"Une belle débâcle"

mise à jour août 2012 

1. Cinq d'un coup

20 Octobre 1917, les Alliés sont ivres de joie, les journaux annoncent une grande victoire aérienne, pas moins de cinq zeppelins se sont écrasés sur le territoire français. La chasse française et ses as sont acclamés par la presse. Du coté allemand, le communiqué est froid, mais ne dément pas l’information : effectivement cinq zeppelins ne sont pas rentrés. Pour le moment ils n'en savent pas plus eux même.
La perte de cinq zeppelins est un réel coup dur pour la marine. S’il faut un peu plus de cinq mois pour combler les pertes en dirigeable. Instruire de nouveaux équipages est une chose bien plus ardue. De plus l’expérience acquise par les équipages perdu sera difficilement comblé. Cinq équipage c’est environ 100 hommes porté disparue, 100 camarades que rien ni personne ne pourra remplacer.


Pour ceux qui n'ont pas participé au raid, le doute n'est pas permis ... ils ont tous péris carbonisé.

 

Franz Stabbert commandant du L44

Reste encore fumant du L44.
(LZ93) abatu par la DCA française à St. Clément, peu apres le levé du soliel.
On suppose que le corps au premier plan est celui de son commandant le Kapitänleutant Franz Stabbert.

Le Feu

Le feu, c’est ce que redoute-le plus les hommes à bord des dirigeables. Ils effectuent des missions de longue durée (souvent plus de 8h) à bord de machine gonflée à l’hydrogène. La moindre fuite et c’est l’explosion.  
En condition normal, les sources d’étincelle ou de flamme sont  nombreuses  à bord (moteurs, circuit électrique, électricité statique, vapeur d’essence…). A celle-ci, viennent s’ajouter les conditions météorologiques au combien capricieuses et difficilement prévisible, et enfin  les conditions d’engagement (chasseurs équipé de balles incendiaire et DCA).  L’accumulation de ses facteurs réduit d’autant les chances de survie des équipages.
Si en 1914, les allemands croient en une guerre rapide, c’est avec une confiance inébranlable qu’il engage leurs zeppelins. Pourtant ceux-ci sont encore peu nombreux et mal adapté.
Mais les premières pertes durant l’année 1915 vont vite leur ouvrir les yeux.
En 1917, le stress  et la peur lors des vols est palpable, les hommes ont conscience de l’énorme risque qu’ils prennent en étant à bord de ces machines infernales. Et c’est peut être en cela que leur travail est d’autant plus impressionnant. Sachant que le moindre incident ou accident peut être mortel, chacun exécute sa tâche avec le plus grande minutie et abnégation. Durant toute la guerre, la marine comme l’armée, n’aura aucune difficulté pour trouver des volontaires pour servir à bord des grands dirigeables.
Comment se détendre? La lecture, non…chacun doit être attentif, les mitrailleurs scrutent le ciel à la recherche du chasseur qui pourrait les descendre en une fraction de seconde. Fumer une cigarette…interdiction formel.

Si certains  le proclame haut et fort, qu'ils n'ont pas peur de la mort ; et qu'ils ont une foi inébranlable en leur navire. Nombreux sont superstitieux, et se font guere d'illusion sur leur avenir " nous rejoindrons les autres, ce n'est qu'une question de temps. Et  Mathy (l'un des plus illustre commandant de dirigeable) continue : Chacun le sait, nos nerfs sont brisés .... Si quelqu'un me dit qu'il n'est pas hanté par la visions de dirigeable en flammes, c'est un fanfaron".
Comment se rassurer, au regard des statistiques, sur les 126 dirigeables lancés, 78 seront perdu toutes causes confondu, entraînant la mort d'au moins de 500 hommes. En cas d’incendie en vol, l’espérance de vie est quasi nulle.

 

Sources :

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/genes_1155-3219_1998_num_33_1_1545
http://croquignard.over-blog.com/13-index.html
http://londonfirejournal.blogspot.fr/2010/01/world-war-i.html

raid du 19/20 octobre 1917

logo zeppelin

  • Une belle débâcle de zeppelins
  1. Cinq d'un coup
  2. Le raid et la perte du L44
  3. Liste de l'équipage du L44
  4. Compte rendu du journal l'Illustrations sur les lieux du crash du L44



L49

  1. L'atterrissage L49
  2. Exposition du L49 aux Invalides
  3. L49 en carte postale
  4. Ballonnets du L49



Fin du raid

  1. L45, L50 et le L55
  2. Conclusion et résumé du raid.

 

Document sans titre
Document sans titre