Sopwith Tabloid

posted28/11/2012

Dans le RFC et le RNAS

 

 

tabloid

Dés que la guerre éclata, le RNAS et le RFC manquaient cruellement d' appareils moderne et de pilote, ils firent donc une nouvelle commande à l' avioneur.Il équipa donc uniquement, dans un premier temps, les détachement du RFC. Peu adapté à la vie militaire, il fut utilisé uniquement comme avion de reconnaissance rapide et de bombardement léger. Quelque un furent armé de mitrailleuses, soit sur le plan supérieur, soit derrière l'hélice. Cette mitrailleuse n'étant pas synchronisée, on installa directement sur l' hélice un blindage déflecteur. L' avion ne fit pas ses preuves en temps que chasseur, et la RFC lui préfère des avion peut être moins performant (comme le BE.2) mais plus adapté pour la reconnaissance.


sopwith tabloid

De sont coté le RNAS l' utilisa (sa version hydravion) surtout pour de longue mission de patrouille côtière et en pleine mer.
On tenta aussi de l' utiliser à bord de port-hydravion, (comme le Engadine, Ben-my-Chree et le Rivierra) pour luter contre les incursions de Zeppelins. Ce fut encore un echec.
Si il n'y eu pas de résultat probant, sont apport est loin d'être totalement inutile. D' une part l' avion va subir de nombreuses modifications. On va ainsi modifier la dérive, les flotteurs sa motorisation et sera munis d'aileron, contrairement à la première version qui fonctionnait encore par gauchissement. Système utilisé par de nombreux avion comme par exemple le Fokker E III, ou le Morane-Saulnier N.

L'organisation et les missions du RNAS qui furent revus. (sauvetage en mer, reconnaissance, surveillance des côtes, lutte anti-sous-marine, réglage artillerie, et enfin le bombardement et la chasse).Devant une telle évolution, le Tabloid se trouva très vite dépassé aussi bien techniquement que dans son emploi. Mais il ne fut pas le seul, presque tout les avions datant d' avant guerre eurent cette désagréable surprise. L' année 1915 vit la naissance de la Chasse, et se ne serra qu'en 1916 que l' aviation prendra un véritable essor, et sera enfin reconnu comme une véritable arme.

Mais nous en somme pas encore là. Puisque fin 1914, on décida de déclassé ce petit bolide pour l' envoyer sur les théâtre d' opération secondaire. En Afrique, il participera à la surveillance étroite du Königsberg dès février 1915.

Au total, on comptera pas moins de 136 Tabloid (version hydravion) qui seront réceptionné par la RNAS (plus une quarantaine pour le RFC).

Le Tabloid marqua bel est bien son époque par son succès obtenu durant la Coupe Schneider, mais aussi durant ses opérations militaire. Puisque une version amélioré, qui n' aura plus grand chose à voir avec son grand frère, verra le jour en 1916 : le Sopwith Baby (avion lui aussi monoplace, étudié pour la reconnaissance).

Le BABY sera utilisé à partir de base d' hydravion, ou de porte-hydravion pour des missions aussi diverse que reconnaissance à l' observation que la lutte anti-sous-marine durant les année 1917 et 1918.

Sopwith Baby

Quelques photos du Sopwith Baby sur le site :
http://wwi-cookup.com/sopwith/baby/baby.html

Document sans titre
Document sans titre
section aviation

Sopwith Tabloid

- Coupe Schneider
- Fiche technique
- En service RNAS/RFC
- Profiles

La destruction du Königsberg