escorter les bombarder : introduction

logo caudronEscorter les bombardiers

Caudron RIV, RXI

Après la réorganisation de l'aviation française entamée en 1916 (création de groupe de combat mobilisable pour les grandes offensives), et la difficile épreuve des offensives Nivelles au printemps 1917, l'aviation française est dans le creux de la vague, même si elle à beaucoup moins souffert que son homologue britannique à la même date.
A la mort du commandant Peuty, c'est le colonel Duval qui prend le commandement de Service aéronautique aux armées. Duval, s' il n'est pas pour l'autonomie total de l'aviation, il n'en comprend pas moins l'importance sur le nouveau champs de bataille, et va réorganiser l'aviation française en véritable force tactique.
Les escadres de bombardement, nouvellement créée, on elle besoin d'avions adaptés pour les escorter. La France dispose alors d' excellent chasseur somme le Spad XIII, mais leur autonomie est inférieur à celle des bombardiers, et ne peuvent donc les escorter jusqu'au bout.

La protections des bombardier à toujours été l'une des inquietude de l'état major. Armé de mitrailleuses, ils devaient dans un premier temps se protéger seul, mais face à un chasseurs les chances était bien mince. Le vol en formation devait facilité la tache, les bombardiers pouvant se protéger mutuellement. Mais le vol en formation n'est pas toujours évidante, et la chasse s'adapta très vite en attaquant en groupe, avec les formations des "jastas".
L'escorte sembla des le début la meilleur des solutions, mais comment coordonnées des avions aux vitesses et aux l'autonomies différentes (partant d' aérodromes parfois distant).
La solution, un bombardier transformé en chasseur multiplace, décollant parfois du même aérodrome.
Moin agille qu'un chasseur monoplace, les multiplaces de combat, au cours du conflit trouveront leur place naturellement. Parfois aussi rapide d'un chasseur monoplace, ils peuvent accompagné les bombardiers loin derrieres les lignes. Enfin il intégrront les Escade de bombardement, en opérant à partir des même aérodromes.
Si les premiers modèles étaient de simples bombardiers modifiés, leurs successeurs comme les Caudron R IV, et les Letord, sont de véritable avion d'escorte. Leur vitesse leur permettront également d'effectuer des missions de reconnaissance.

 

Document sans titre aviation

Caudron

Document sans titre