AIRCO Aircraft Manufacturing Compagny
airco

AIRCO

Aircraft Manufacturing Compagny

Créée en 1911 par George Holt Thomas (31/03/1869 - 01/01/1929)

George Holt Thomas est septième fils du magnat de la presse anglaise William Luson Thomas. Après ses études à Oxford, il rejoint son père en 1890 pour fonder des périodiques aussi populaire que "The Bystande" (qui contenait une bande dessiné avec le personnage d"Old Bill") ou "The Empire Illustrated".

old bill
Personnage de BD "Old Bill"

Mais très vite son regarde se porte sur l'aviation et il se lie d' amitié avec les frères Farman avec qu'il il s'associera financièrement. Avec son aide, les frères Farman vous pouvoir engager un excellent pilote en la personne de Louis Paulhan qui remportera entre autre le prix de 10000 £ du Daily Mail pour un vol Londres - Manchester le 28 avril 1910.

Apres cette experience, il décide de monter sa propre firme d' aéroplane. Ce sera THE AIRCRAFT MANUFACTURING CO LTD soit en résumé : AIRCO. Airco est officiellement crée en 1912, et les premiers avions à sortir de l'usine de Hendon seront des avions Farman construit sous licence.

Mais George Holt Thomas n'est pas ingénieur. Il à donc besoin d'une personne personne pour dessiner et concevoir ses futures avions. En attendant il continue la fabrique d'avion sous licence. En 1914 (avant que la guerre n' éclate) il réussi à mettre sous contrat une ingénieur capable et expérimenté qui a déjà quelques réussites derrière lui. Cette personne n'est autre que Geoffrey de Havilland (surtout connu pour la réalisation du Mosquito durant la seconde guerre mondiale) qui a réalisé, le BE.1 et BE. 2 pour la RAF (Royal Aircraft Factory).

Le tandem va se révéler bénéfique pour les deux hommes. Geoffrey de Havilland catapulté ingénieur en chef d' Airco y jouira d'une grande liberté (comme sur le DH 5), d' excellentes installations (soufflerie, machine outil) et de moyen (Airco frabriquera également le moteurs et les hélices de ses avions).et surtout d'une reconnaissance que peu d' ingénieurs avait dans d'autre firme. De Haviland pouvait signer tout ses avions de ses initiales. On ne retrouvera pas de telles attentions chez Fokker, où Reinhold Platz réalisera pourtant les Fokker Dr.1 et D.VII. Dornier et ses hydravions géants restera dans l'ombre de Zeppelin. Ou encore Louis Bèchereau chez SPAD et Deperdussin et dont le nom sombre dans l'oublie.


hendon
Atelier Airco à Hendon

 

Avec De Haviland de nouveaux avion vont sortir à un rythme élevé, même si parfois la réussite n'est pas toujours là. comme pour le DH 5 dont l'aille supérieur est placer derrière le pilote pour améliorer son champs de vision vers le haut et l'avant.

D'autre arriveront trop tardivement pour montrer leur réel potentiel (DH10)

La réussite de Airco reposera sur trois avions, le DH2 qui mettra fin au règne incontesté du Fokker E I au début de l'année 1916. C'est a bord de cet avion que les premier ace anglais vont faire leur armes.
Il sera pour le plus grand malheur de ses pilotes encore un service plus d'un an après lorsqu' apparaîtront du coté allemand des chasseur beaucoup plus moderne comme l'Albatros DII et DIII
le DH4, un bombardier rapide biplace et son successeur, le DH9.

  • Liste des avions Airco

    - DH.1 (1915) — Chasseur biplace, biplan à hélice propulsive
    - DH.2 (1915) —Chasseur monoplace, , biplan à hélice propulsive
    - DH.3 (1916) — Biplan bimoteur de bombardement. Deux prototypes seront construit et servira de base au future DH. 10 Amiens.
    - DH.4 (1916) — Bombardier biplace, biplan à hélice tractive.
    - DH.5 (1916) — Chasseur monoplace, biplan avec se caractérisant par son aille supérieur derrière le pilote, mis en service en mai 1917,il ne répondit pas aux attende des pilotes et fut rapidement retiré du front.
    - DH.6 (1916) — Biplace d' entraînement
    - DH.9 (1917) — Bombardier biplace, il poursuivra une longue carrière après guerre et se déclinera en de nombreuse version
    - DH.8 (1918) — Le DH. 8 est une variante agrandie du DH.9 avec un moteur plus puissant
    - DH.10 Amiens (1918) — Bombardier bi moteur il rentrera en service en novembre 1918.
    - DH.11 Oxford (1919) — C'est un DH. 10 reconvertie en avion civil.
    - DH.16 (1919) — Variante civil du DH.9 avec une cabine fermé pour quatre passagers
    - H.18 (1920) — monomoteur civil avec cabine pour huit passagers

Un avion toute les 45 minutes

En Novembre 1918 au moment de l'armistice Holt Thomas été en mesure d'annoncer que son entreprise était effectivement la plus grande compagnie de construction aéronautique du monde (c' était l'un des slogan). Ses usines construissaient les avions les moteurs et ses propres hélices. Mais aussi des dirigeables et les hydravions. A la pointe du travail du métal, il possedait sont propre laboratoire, et sa propre souflerie.
Airco était l'une des rares usine à pouvoir produire un avion de A à Z sans aide exterieur. Avec une armée de 8000 employés sur le site de Hendon, Airco était capable de sortir de ses usines un avion toute les 45 minutes.

fabrication de DH.9
Atelier de production de DH.9.

Après une croissance exponentiel suite au conflit, l' après guerre va se révéler mortel pour Airco.
Victime de la surproduction du temps de guerre, et du manque de marché civil (l'aviation commercial est encore en gestation. Les chaînes de montages fermes les unes après les autres.
Ce cas n'est pas isolé. Partout en europe les constructeurs souffrent à ce niveau. Certain vont se grouper entre eux (Comme Bleriot et Spad en france ou Focke-Wulf Flugzeugbau AG en allemagne), D'autre vont développer leurs avions pour des projets de ligne aérienne. Plus tard, pour éviter de perdre leur industrie les états vont massivement participer au financement de leur industrie avec des nationalisations, ou des achat de prototypes.

Airco va donc de retrouver se retrouver au seuil de la faillite. George Holt Thomas est debarqué de la présidence de Airco lors de la fusion avec BSA : Birmingham Small Arms Company. (BSA produira en autre des motos)

George Holt Thomas, en fervant partisant de l'aviation, va continuer d'oeuvrer pour elle.
Il va le prouver en aidant financierement Geoffrey de Havilland pour créer sa propre firme : la de Havilland Aircraft Company en 1920.

DH

Logo de la nouvelle firme De Haviland

 

Il ecrira quelques livres sur l'aviation comme son triaté sur le transport aérien en 1920 ( Aerial Transport) et "The Future of British Industry and Trade Unionism" en 1925, sans compter les nombreux articles dans la presse.

George Holt Thomas mourra quelques années plus tard (1/1/1929) à l'âge de 60 ans.

Sources :

http://en.wikipedia.org/wiki/De_Havilland
http://www.air-journal.fr/2011-04-28-le-28-avril-1910

DH4 usa
http://pbycatalina.wordpress.com/

Document sans titre

section aviation

Airco

DH.1
DH.2
DH.3

DH.4
Un avion pas si parfait
En opération
Profils


DH.5
DH.6
DH.7
DH.8
DH.9

Document sans titre