Airco DH4
airco

Airco DH4

 

DH4Avion : Airco D.H.4.
Constructeur
 : Aicraft Manufacturing Co
Année
 : 1917.
Moteur
 : Rolls-Royce Eagle VIII à 12 cylindres en V refroidi par liquide de 375cv
Envergure
 : 12,93 m
Longueur
 : 9,34 m
Hauteur
 : 3,55 m
Poids au décollage
 : 1575 Kg
Vitesse maximum
 : environ 230 km/h au niveau de la mer
Altitude opérationnelle maximale
 : 6 700 m.
Armement
 : 2 à 4 mitrailleuses et 210 kg de bombes

 

Historique

Considéré unanimement comme l'un, si ce n'est comme le meilleur bombardier monomoteur de la 1ér guerre mondiale, le DH4 a connue pourtant une gestation difficile.

Conçut par Geoffrey de Haviland en 1916 autour d'un moteur BHP de 160CV, le projet semblait ambitieux, mais réalisable. Basé sur cellule simple et robuste l'avion promettait d'être déjà une belle réussite.
Cependant le propulseur connut une mise au point laborieuse. Lors de son premier vol (en avril 1916) l'avion n'afficher pas les performance escompter. De Havilland chercha alors un nouveau moteur qui pourrait lui permettre de donner vie a sa machine, il se tourna vers plusieurs fabriquant, mais seul Rolls-Royce avec le Eagle de 250ch offrait de réelles performances.

Le second prototype vola peut après, avec ce nouveau moteur, l'avion donna toute satisfaction et même plus puisque la vitesse qu'afficher se bombardier égaler celle d'un chasseur, tout en gardant une maniabilité plus que satisfaisante (compte tenue de sa taille et de sont poids) le tout avec une robustesse exemplaire. Le pari de l'équipe de Havilland était gagné. Les commandes commencèrent à affluer.

Si l'avion est une réelle réussite, sa production, se montra beaucoup plus difficile. Rolls-Royce ne put fournir le nombre en nombre suffisant le nouveau moteur. Si la réussite technique est réel, la production et la logistique elle est un véritable calvaire. Victime de sa réussite, la demande dépasse largement la capacité des usines. Non pas celle aéronautique mais du motoriste Rolls-Royce

Plusieurs série de l'avion son construite avec différent moteur (parmi lesquels les Siddeley Puma de 220Cv, le RAF 3a de 200CV ou le Fiat A-12 de 260 CV) mais aucune ne fut satisfaisant, et il faut attendre l'année 1917 pour que Rolls-Royce puisse satisfaire les commande avec un nouveau moteur, le fameux Eagle VIII de 375 CV, qui permit de réaliser la meilleure version de production. Ce moteur augmenta encore davantage la maniabilité et la vitesse de l'avion, deux caractéristiques qui n'étaient plus à prouver.

Le DH4 devint opérationnel dés le mois de mars 1917 au squadron 55 et équipa très vite neuf autres unités de bombardement. La charge offensive standard se composait de deux bombes de 104 Kilos ou de quatre de 51 Kg, tandis que l'armement défensif variait de une à deux mitrailleuses Vickers fixe à l'avant et de une ou deux Lewis sur support annulaire Scarff en batterie dans le poste de l'observateur.
Le rôle du DH4 ne se limita pas uniquement au bombardement, la reconnaissance fit aussi partie de ses missions. Le DH4 servit jusqu'à la fin du conflit et apparut également sur des front autres que le front occidental, tels que le Moyen-Orient, en méditerranée, et l'Adriatique.

poste mitrailleur
En plus de leurs armement on peut apercevoir
sous le pare-brise un poste radio SCR 68.

 

tableau de bord
Poste de pilotage du DH4 dont on voit ici la partie gauche :
au centre, l'indicateur de vitesse surmonté de l'altimètre;
au dessous, la manette des gaz et du réglage de l'allumage;
à droite le compas.

Document sans titre

section aviation

Airco

DH.1
DH.2
DH.3

DH.4
Un avion pas si parfait
En opération
Profils


DH.5
DH.6
DH.7
DH.8
DH.9

Document sans titre