S-21"Bolshoi Baltisky"

Igor Sikorsky après avoir réalisé plusieurs monomoteurs, et l'échec des deux hélicoptères (H-1 et H-2 en 1909 et 1910) se lance en 1913 dans la construction  d'un bimoteur biplan pour le transport de passager.

sikorsky Bolchoi en construction 1913

- le S-21 en construction en 1913 -

C'est un l'avion de tout les superlatif. Lorsqu’il effectue son premier vol le 13 mai 1913, le S-21 est l'avion le plus grand du monde, avec son envergure de 27m et ses 20 m de longueur, il est aussitôt baptisé "Bolshoi Baltisky" (le Grand Balte) puis plus tard "Russky Vityaz" (le Chevalier Russe). Mais en Europe occidental il est simplement nommé "Le grand" (même dans la presse anglaise de l'époque). Mais en dehors du gigantisme, l'avion frappe surtout par son luxe et son modernisme. Moderne le S-21 l'est par sa cabine de pilotage fermée et chauffée (par le système de refroidissent des moteur) et à double commande. Luxueux, il l'est peut être plus encore. Tout est aménager pour le bien être de ses illustres passagers avec du mobilier (tables et chaise), un cabinet de toilette. Enfin pour profiter au mieux de la vue, un balcon est monté à l'avant de l'appareil (devant la cabine de pilotage)  et une petite terrasse à l'arrière.

Au cours de sa carrière le grand biplan évoluera, si au début il est propulsé par deux moteur Argus de 100ch, deux autre sont rajoutés pour augmenter les performances et la sécurité (mieux vaut voler sur trois moteurs que sur un seul).

S-21 dans sa configuration quadrimoteur

Lorsque l'avion est présenté à Nicolas II, le tsar, grand partisan de l'aviation est enthousiasmé, ne manque pas d'éloge à son égard. Mais dans le cercle des militaires l'accueil est beaucoup moins enthousiasme, et la valeur militaire d'un tel avion est mis en question. Il faut bien avouer que le coté salon volant n'enthousiasme guère.

S-21, presentation au Tsar Nicolas II

Pour repondre à l'attente des militaires, et montrer à ses détracteurs que son avion était capable de transpoter une plus grand charge, un nouvel avion est mis en chantier. L'Ilya Muromets.

Mais pour le S-21 la fin de carrière s'arrête brutalement, lorsque parqué sous son hangar, il reçoit le moteur d'un avion qui l'endommage gravement. L'histoire parait surprenante, mais il s’avère effectivement qu'un Morane- Saulnier perdit effectivement  son moteur en plein vol. Et comme la loi  de Murphy s’applique toujours en de telle circonstance, le moteur tomba justement sur le hangar du S-21.
D’après d’autre source, l’accident eu en plein vol, mais dans les même circonstances (un moteur perdu par un autre avion aurait percuté le S-21). (http://www.aviation.technomuses.ca/assets/pdf/f_sikorsky.pdf)

sources :

http://www.aviation.technomuses.ca/assets/pdf/f_sikorsky.pdf
http://www.sikorskyarchives.com/A-Product%20Index%2012.php

Document sans titre

Les avions Sikorsky

S.16

- S-21 " Bolshoi Baltisky"
- S-21: caractéristiques
- S-21: Galerie photos

- Ilya Mourometz

- top -