LzDream

Werner Voss : 23 septembre 1917, son dernier combat

posted 17/09/2012

fokker Dr1 : Voss
Fokker F.1 de Werner Voss.
Le Fokker F1 un avion de pré-série du Fokker DRI

Werner Voss , commandant de la Jasta 10 et as au 48 victoires, décolle à la fin de l’après-midi du 23 septembre 1917 abord de son Fokker Dr1 à moustache et d’un bleu argenté. Au dessus de Ypres à une altitude de 5000m il repère une formation de six Bristol «fighter » F2.b et de six SE5a. Malgré le désavantage numérique, et comptant sur la remarquable maniabilité de son avion et de l’altitude, Voss décide d’attaquer  le SE5a à l’arrière de la formation ennemi. Voss plonge et tombe sur littéralement sur le dos de l’anglais. Le SE5a dégage en en effectuant un piqué en spirale le plus serré possible avec Voss dans ses six heures lui tirant dessus. Durant la manœuvre Voss aperçoit alors deux autres formations britanniques composées de RE8 et de Sopwith Camel au Sud Ouest volant à basse. Mais ils semblent trop loin pour être dangereux. Par contre le reste de la formation de SE5a a réagit. Voss voit rapidement toute la section  lancé à sa poursuite.

 

SE5.a McCudden
SE5.a de McCudden

Les SE.5a appartiennent au Squadron 56 composé de plusieurs as du RFC. Le Capitaine James McCudden (futur as aux 57 victoires),  le sous-lieutenant  Rhys Davids (22 victoires), les Lieutenant R.A. Mayberry et CA Lewis (27 et 8 victoires) sans oublier GH Bowman (32 victoires) et RTC Hoidge (27 victoires).
Mais laissons la parole à McCudden  
Le 56 eme venait  de se regrouper après avoir descendu un biplace DFW et se préparait à attaquer 6 chasseurs Albatros quant «  un SE5.a semblant descendre en vrille … poursuivi à courte distance par un triplan allemand bleu-argenté. Le SE5.a semblait être en sérieuse difficulté, nous renonçons à attaquer les six Albatros et nous nous portons au secours du malheureux SE.5a. Le triplan boche est pratiquement juste au dessous de nous et nous piquons vers lui à une vitesse vertigineuse. Je passe à droite, Rhys Davids à gauche, et nous arrivons ensemble derrière le triplan » La fuite de Voss semble impossible, car il est encadré par deux SE5a, avec les Camel en dessous et les F2b et les autres SE5 resté en protection haute. Voss une manœuvre qui surprend totalement ses adversaires.
McCudden poursuit son récit  « il se mit à virer d’une manière tout à fait étrange, pas un Immelmann, mais une sorte de vrille à plat. Maintenant le triplan est au milieu de notre formation, et ses évolutions sont extraordinaires à contempler.  Le pilote semble tirer sur nous tous simultanément, et bien que je me trouve derrière lui une deuxième fois, je ne parviens pas à y rester plus d’une seconde. Ses mouvements sont si rapides et si inattendus qu’aucun de nous ne peut le garder assez longtemps dans le collimateur »
Maintenant Voss est pris à parti par six SE5a, tandis que les six F2b et dix-sept  Camel orbitent au dessus et en dessous de lui pour lui couper toute retraite et font barrage à tout autres chasseurs allemands.
Pendant de longues minutes Voss se bat, esquivant les attaques par un festival de manœuvre, profitant de chaque passe pour arrosé ses assaillants.
McCudden continue «J’ai de nouveau une bonne occasion alors qu’il arrive face à moi, un peu en dessous, le l’ai dans le viseur et je presse   les deux détentes. Dès que j’ai tiré, son nez se dirige vers moi et j’entends clac-clac-clac-clac, alors que ses balles passent près de moi et à travers mes ailes. J’ai nettement vu les éclairs jaune et rouge de ses deux mitrailleuses Spandau… A ce moment arrive un Albatros au nez rouge qui essaye de protéger les arrières  du triplan, et il est bien piloté lui aussi ! La formation des six albatros qui allaient d’abord attaquer reste au dessus de nous et se font engager par une formation de SPAD, dont le leader a compris notre situation… Le triplan tourne encore en rond au milieu des six  SE5a, qui tirent tous sur lui quant l’occasion se présente, et à un moment je vois le triplan à la convergence des rafales de balles traçantes tirées simultanément par au moins cinq avions, chacun équipé de deux mitrailleuses »

voss vs squadron 56
http://www.studio88.co.uk/acatalog/Battle_of_the_Aces.html


Plusieurs fois, Voss brise le cercle des attaquants, mais chaque fois la bagarre reprend. L’Albatros a été abattu et maintenant le combat se déroule bien plus bas … Alors le vol du triplan devient heurté, et Rhys Davids en finit avec Voss, manifestement blessé. Il tire plusieurs rafales sur le triplan encore agressif. Le triplan perd de l’altitude, puis se met en piqué et heurte le sol disparaissant au milieu «  d’un millier de fragments, à tel point qu’il semble se réduire en poudre »
Seul McCudden à vu ce dernier épisode. Voss mort ou gravement blessé, à décroché et piqué vers le sol depuis une altitude de 300m. Le combat a duré 10 minutes et McCudden conclut «  Il est tard, et nous retournons vers notre aérodrome ; aussi longtemps que je vivrai, j’admirai ce pilote allemand qui, seul, a combattu sept des nôtres pendant dix minutes, et qui a même pu placer quelques balles dans chacun de nos avions. Son pilotage était extraordinaire, son courage magnifique, et à mon avis, c’est le pilote allemand le plus héroïque qu’il m’ait été donné de combattre ».
Ce n’est que le jour suivant que l’on apprit que la victime de Rhys Davids était Voss, alors second derrière Manfred von Richthofen sur la liste des as allemands

sources :

http://en.wikipedia.org/wiki/James_McCudden
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bristol_F.2
http://en.wikipedia.org/wiki/SE5a
http://www.theaerodrome.com/forum/people/695-voss-victim.html
http://imansolas.freeservers.com/Angelos/WVoss.html
http://www.studio88.co.uk/acatalog/Battle_of_the_Aces.html
http://voss.hegewisch.net/56.html

© 2000 - 2012 LzDream.net | mail : contact@lzdream.net